Uncategorized

Le mot qui soigne avec Claire Chazal

L’atmosphère était très studieuse à l’atelier « Le mot qui soigne » que j’ai créé pour le « Parcours 5 sens » de l’association « Esthétique et Cancer », ce samedi 19 novembre 2016, aux salons Hoche de Paris. L’association a pour président le Dr Alain Toldedano. Sa marraine en est Claire Chazal.

Entre les hautes tables blanches, sous le regard d’une peinture de Mme Vigée-Brun tendrement enlacée à sa fille, il s’agissait, pour le visiteur, d’entreprendre le parcours des mots qui font du bien.

Composer un mot sur la table de scrabble . «Peine », « âme », «sort », « beauté », «aile » apparurent au fil des lettres et furent l’occasion de phrases poétiques composées au crayon de couleur. Puis on choisit un poème entre une dizaine de recueils de poésie. Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Paul Eluard et les haïkus japonais furent les plus sollicités.

Peine : « Il n’existe rien de beau qui ne soulage la peine » signa Sana qui choisit « le lièvre » de Guillaume Apollinaire. Et Sana Digombé sait de quoi elle parle, elle qui dirige la Maison d’Alice, une maison pour les femmes atteintes de cancer, à Libreville au Gabon, dans le cadre de la fondation de la première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Foundation For the family.

La sémillante Sylvia Bongo se prit au jeu du scrabble et composa simultanément trois mots « cuir, or, mi ».

Tout au long de la journée les visiteurs intéressés et curieux se succédèrent, se pliant au jeu du « mot qui soigne ». Au cœur de nos existences, les lettres de l’alphabet nous guident sur le chemin de notre liberté.

Thérèse Fournier